Habitat-Jardin │ Rêver de salle de bains - Blog

Blog

Habitat-Jardin │ Rêver de salle de bains - Blog

Blog

Salle de bains: rêves d'eau

Publié le 03.04.2018 par Sylvie Ulmann
salle de bains
Espace dévolu à la détente et au bien-être, la salle de bains s’impose désormais comme une pièce importante dans nos intérieurs. Ceux qui se lancent dans une rénovation le savent bien: il est souvent nécessaire d’abattre une cloison pour remettre une salle de bains au goût du jour. Car jusqu’à il y a une vingtaine d’années, on se contentait d’un espace de poche, considérant que l’on ne faisait qu’y passer pour se débarbouiller. Aujourd’hui, une salle d’eau digne de ce nom comprend un meuble double vasque, une baignoire, une douche et parfois un WC, à moins qu’il ne soit séparé», résume Sylvie Genoud, sales manager chez Leader Spa à Etoy. A cela s’ajoutent les rangements et les objets utiles et décoratifs, comme des étagères sèche-serviettes ou un porte-peignoir chauffant.

Pourquoi une telle évolution?
La faute aux hôtels de luxe. Ces superbes suites où certains ont séjourné et que tout le monde peut admirer sur la toile font rêver «d’une salle d’eau ouverte, séparée de la chambre par une simple cloison», souligne la spécialiste. Autres lanceurs de tendances, les spas. On a pris goût à ces espaces bien-être, au point de vouloir en prolonger l’esprit chez soi. Les douches à effets (chromothérapie, hammam, Kneipp, brumisation…) ont le vent en poupe. Très en vogue également, les pommeaux XXL, qui permettent de se laver sous un jet aussi doux qu’une pluie d’été. Agréable, mais rappelons aux amis de l’environnement que plus un pommeau est grand, plus il sera gourmand en eau.

Tendances aquatiques
Esthétiquement parlant, les douches à l’italienne, avec leur receveur s’inscrivant dans le prolongement du sol, sont incontournables. Moins branchée, la baignoire conserve ses adeptes, qui la traitent comme une oeuvre d’art et l’installent volontiers au centre de la pièce ou encastrée dans une estrade. Là aussi, remous et buses de massage s’imposent. Dernière innovation en date, le remplissage via le trop-plein ou la bonde, qui relègue la robinetterie aux oubliettes. Même sobriété au rayon lavabos, où la bonde tend également à disparaître au profit d’un plan incliné, où l’eau s’écoule par une discrète rainure. On préfère les vasques moulées de forme rectangulaire, que l’on pose au-dessus de rangements suspendus. Simplicité oblige, pas question de s’encombrer de pieds. Ce choix limite la hauteur des caissons à 40 centimètres au maximum. Pour combler l’éventuel manque d’espace de rangement, on rappelle l’armoire à pharmacie. Tombée dans l’oubli cette dernière décennie, elles revient en force. Avec le temps, elle a appris à se faire discrète, s’encastrant dans le mur et se dissimulant derrière un miroir.

Matières naturelles et minimalisme

Autre élément clé dans la décoration de nos salles d’eau: la robinetterie. Les plus grands designers en ont imaginé, et c’est sans doute le composant le plus facile à personnaliser, même pour les locataires ou les petits budgets. Dans ce domaine aussi, le minimalisme règne sur les formes. Matières vedettes: l’inox et les résines type Corian pour leur aspect mat. Pour une ambiance plus luxueuse, on n’hésitera pas à s’offrir une finition dorée ou, plus pointue (et beaucoup plus onéreuse!), en or rose 18 carats. Les matières naturelles ont également le vent en poupe, comme la pierre, bien sûr, et notamment le marbre, qui sera partout la saison prochaine. Pour donner une allure contemporaine à ce matériau très connoté années 1980, on l’associera au bois, devenu un classique lorsqu’il s’agit d’habiller les façades des meubles. On l’emploie aussi volontiers pour les sols, en version traitée contre l’humidité. Il existe également des carrelages ou grès cérame qui imitent le bois à la perfection et sont faciles à entretenir. Et, en matière de carrelage justement, plus question d’y recourir du sol au plafond. Trop froid, trop XXe siècle et surtout trop décalé, si votre salle d’eau se trouve dans le prolongement de la chambre à coucher. Pour baigner vos murs de couleur, vous opterez pour une peinture adaptée aux univers humides.

Cabinet de curiosités

Reste à aborder la question des WC, qui ont eux aussi regagné leurs lettres de noblesse. On n’hésite plus à s’offrir des modèles d’inspiration japonaise, chauffants, nettoyants et désinfectants. Quant aux toilettes des invités, c’est l’endroit où l’on s’autorise toutes les audaces décoratives: «Les clients tiennent à en faire quelque chose d’original, qui reflète l’esprit de la maison, car ils ne font généralement pas visiter les autres pièces», souligne Sylvie Genoud. Vasque colonne, robinetterie ultra luxueuse, jet d’eau en cascade, murs et plafond habillés de noir ou de rouge sang, tout est permis! 

Publié sous: