Habitat-Jardin │ Agencements de cuisine - Blog

Blog

Habitat-Jardin │ Agencements de cuisine - Blog

Blog

Cuisine: agencement aux petits oignons

Publié le 09.01.2018 par Sylvie Ulmann
cuisine

Dimensions, envies et besoins des utilisateurs: autant de paramètres dont il faut tenir compte pour imaginer la configuration la mieux adaptée à la cuisine. Conseils de pros.

En matière d’agencement de cuisine, la tendance est toujours à l’ouverture. «Cette pièce est devenue chic; comme un meuble, on la montre. Et on y prépare le repas en famille, voire avec ses invités», résume Sandro Savoretti, maître-ébéniste et patron de Passion Cuisine. Cette évolution doit beaucoup aux avancées technologiques, notamment en matière de ventilation. «Aujourd’hui, il existe des hottes aspirantes très efficaces qui se dissimulent dans les flancs des tables de cuisson. Certaines marques les intègrent même aux plaques», explique Thomas Maillefer, directeur pour la Suisse romande d’AFP Cuisines SA. Plus besoin donc de choisir entre une hotte qui défigure l’espace et un salon envahi d’odeurs de cuisson!

Autre tendance forte, l’îlot. Si vous en rêvez, sachez toutefois qu’il vous faut de la place. Pour un plan de travail, comptez au minimum 90 cm de profondeur sur 120 cm de large et jusqu’à 180 cm si vous souhaitez y inclure un plan de cuisson. Et prévoyez un mètre supplémentaire de chaque côté, de façon à pouvoir circuler confortablement et ouvrir les éventuels tiroirs.

Se poser les bonnes questions
A ces tendances et contraintes spatiales s’ajoutent vos propres envies et besoins. Quel est votre budget? Combien de personnes compte votre ménage? Qui utilise la cuisine? Quel usage allez-vous faire de cette pièce: allez-vous y manger, les enfants vontils y faire leurs devoirs? Quels appareils électroménagers utilisez-vous? Désirez-vous ouvrir la cuisine? L’agrandir? Autant de questions à vous poser avant de vous lancer dans le (ré)-aménagement d’une cuisine.

Une fois que vous y aurez répondu, vous pourrez vous interroger sur les aspects décoratifs: quelle ambiance souhaitez-vous donner à votre cuisine? Quelles couleurs et matériaux privilégier? Partez de celles qui dominent dans le reste de la maison, car votre cuisine ne doit pas faire l’effet d’un ovni, mais s’intégrer harmonieusement à votre chez-vous. Et gardez en tête que, comme la moyenne des Suisses, il y a de bonnes chances que vous conserviez votre cuisine ces vingt-cinq prochaines années. A méditer avant de choisir ces façades jaune moutarde ultratendance (en 2016!) ou d’opter pour des caissons bas de gamme sous prétexte que personne ne les voit.

Du sur-mesure
«Chacune de nos cuisines est aménagée sur mesure, d’où l’importance d’analyser la façon dont les clients vont utiliser les lieux», souligne Jérémy Perez, responsable commercial chez Passion Cuisine. La taille du frigo dépendra ainsi à la fois de celle de votre famille et de la fréquence à laquelle vous faites les courses. Quant au four, si le combiné traditionnel et vapeur remporte les suffrages des gastronomes, car il permet de réchauffer de la nourriture en douceur et sans la dessécher, le micro-ondes demeure le chouchou des familles pressées pour sa rapidité.

Tirer le meilleur parti de votre espace nécessitera peut-être aussi de prendre de la hauteur: le lave-vaisselle et le four peuvent tout à fait être installés à bonne distance du sol, «à condition de ne pas dépasser la ligne des épaules pour des raisons de sécurité», souligne Thomas Maillefer.

 

Abécédaire de la cuisine
La forme et la taille de votre cuisine en déterminent l’implantation, les spécialistes sont unanimes sur la question. C’est particulièrement vrai dans le contexte d’une rénovation, où il faut tenir compte des murs existants… mais rien n’empêche d’en abattre!


L
C'est la configuration la plus courante. Elle permet d’optimaliser le triangle d’activité, qui comprend la conservation, le lavage et la cuisson, zone au sein de laquelle on limite au maximum les aller-retours et où l’on doit pouvoir circuler aisément. L’eau se situe donc généralement à proximité du lave-vaisselle, de façon à pouvoir rincer une assiette et la glisser facilement dans la machine sans inonder le sol, et le plan de cuisson se trouve proche de l’évier, permettant par exemple d’égoutter des pâtes sans risquer de se brûler.

U
C'est aussi l’une des formes les plus communes. Il faut dire que la cuisine en U est très fonctionnelle et permet d’intégrer facilement un îlot central. Prolongé d’un coin-repas, le U deviendra G, voire E, si cet élément est adossé à un mur.


Votre cuisine est compacte? Le plan en I tient la vedette dans les petits espaces ou les cuisines ouvertes, car il sait se faire oublier. Les puristes le dissimuleront derrière une paroi coulissante. Son principal inconvénient: une organisation en triangle est impossible, il faudra donc bien réfléchir à l’enchaînement des tâches.

H
Cette configuration permet à la cuisine de se glisser aisément dans un couloir, pour autant qu’il reste au moins 120 cm entre les deux linéaires. Offrant une vaste surface de travail, le H maximise les espaces de rangement et limite les déplacements, mais ne permet généralement pas d’intégrer un coin-repas.

Publié sous: